J’irai droit au but, le 7 juin 2016 mon médécin m’a diagnostiqué un lymphome Hodgkinien stade 4 donc final ( je vous laisse le soin de faire des recherches sur google). Ce jour là j’ai littéralement cru que ma vie allait s’arrêter, que je ne réaliserai jamais mes rêves.
j’ai été soigné par chimio thérapie, puis quelques mois (3 précisément) après avoir fini ma première année de thérapie ; les médecins qui me disaient que j’étais tirée d’affaire, m’apprennent la réapparition de la maladie (coriace la garce !!!).
Il fallait donc reprendre la chimio mais en plus intense_ avec donc plus d’effets secondaires (perte de cheveux et de poils, vomissements etc etc…).
J’ai vu mes tantes et cousines mourir de cette maladie. Et on a toujours peur de prononcer le nom. Cela a été dur pour moi, j’étais toujours en train de pleurer et à me poser la même question encore et encore: « POURQUOI MOI ??!”.
Quand j’ai entamé mon second traitement je me suis promise de ne plus jamais verser une larme, de me battre car cette maladie ne doit pas définir qui je suis, elle ne doit pas m’enlever ma joie de vivre, mon enthousiasme, mon amour pour mon prochain et surtout elle ne définit pas comment je dois vivre ma vie.
Makalè Children & Women est une longue histoire.
J’ai toujours voulu étant petite aider mon prochain, devenir médecin ou encore travailler dans le domaine social.
J’ai eu la chance d’avoir un parcours universitaire assez intéressant qui me permet aujourd’hui de travailler dans ce domaine.
J’ai donc créé cette association. Cette maladie m’a juste rendu un service car elle m’a ouvert les yeux sur le fait que je risquerais de passer à côté du but de ma vie.
Elle vous change physiquement comme psychologiquement mais elle ne VOUS DÉFINIT PAS.
À ce jour je suis guérie. Le traitement est enfin terminé.
Maintenant je veux me battre pour les autres comme on s’est battu pour moi.
Cette seconde « Chance » sera sous le signe de la réalisation de mes ambitions.
Je veux m’investir à mon tour.
Sortir d’une telle expérience vous rend invincible. Je n’ai donc pas peur de cette nouvelle aventure…
Merci de votre Soutien et Amour…

Katoudja